Gregory Brouilliard (France)

Bibliography: C’est très jeune, vers l'âge de 10 ans que j’ai réalisé ma première image, avec le boîtier de mon père, cet appareil qui me fascinait et que je désirais tant! Encore aujourd’hui il m’est impossible de décrire mon besoin de vouloir figer un fragment de temps. Bill Brandt, décrivant son devoir de photographe : “Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange.” Ce pays étrange m’accompagne en permanence dans la réalité de mon quotidien, mais dans mes rêves aussi, a tel point qu’il m’en devient difficile d’en définir les contours… Rêve ou réalité ? Les regards me fascinent, les scènes deviennent des tableaux que je tente modestement d’immortaliser. La peur de perdre la beauté du monde ?
I was very young, around the age of 10 years,when I made my first picture with my father’s Canon, this camera that fascinated me and I wanted so much! Even today it is impossible for me to describe my need to want to freeze a fragment of time.
Bill Brandt, describing his duty photographer: It is part of the photographer’s job to see more intensely than most people do. He must have, and keep, in him, something of the receptiveness of the child who looks at the world for the first time, or of the traveler who enters a strange country.
This foreign country always accompanies me in the reality of my daily life but also in my dreams, so much so that it becomes difficult for me to define the contours … Dream or reality? The looks fascinate me, the scenes become paintings I try to capture modestly. Fear of losing the world’s beauty?







Email

Gallery Echiquier

website

return